Gwenaël JEAUNEAU
Hypnothérapeute à Niort

Sortir des griffes du pervers narcissique

Sortir des griffes du PERVERS NARCISSIQUE (PN)

Marie France Hirigoyen dit: " Le pervers narcissique est un vampire, sans affect, qui aspire la substance vitale de sa victime jusqu’à l’anéantir...."

Comment le reconnaître ?

Ah si c'était simple de les reconnaître ...

Bon la première chose à savoir c'est que 3-4% de la population semble être sujette à cette "construction psychologique". Même si, à mon humble avis, cette proportion est minimisée vue la difficulté à les démasquer. Car ils sont malins !

Ensuite la définition du PN (pervers narcissique ) est applicable au masculin et au féminin.

La plupart du temps nous avons l'image de l'homme PN et de la femme "victime", ce qui donne un stéréotype très réducteur. En effet la violence d'une femme PN est peut-être moins physique, donc moins voyante, mais elle est aussi redoutable par l'emprise psychologique et la souffrance est toute aussi réelle et catastrophique que cela vienne d'un homme ou d'une femme.

 

  • Ce qui rend le PN invisible au point de n'être détecté que bien après la descente aux enfers de la victime, c'est que celui-ci se déplace masqué, et que ce masque est une "construction" psychologique, et non un artifice temporaire.
  • Ce qui rend le PN invisible est sa "réelle" souffrance qui lui permet de se victimiser et d'être crédible aux yeux de l'entourage.
  • Ce qui rend le PN invisible c'est le surréalisme de sa cruauté, ce qui discrédite le plus souvent la vraie victime, qui est face à l'incompréhension de son entourage lorsque cette dernière essaye d'expliquer ce qui se passe.
  • Ce qui rend le PN invisible, c'est une stratégie machiavélique, basée sur les failles humaines de la victime.

Comment savoir si ma "moitiée" est un (une) pervers narcissique ?

Je retiendrais certaines observations (il y en a des dizaines) 

  • L'isolement : Le PN isole sa proie, pour "jouer" avec. Il critique la famille, les amis, crée des contextes qui bizarrement refroidissent les amis qui prennent de la distance. Le PN sabote le travail de lien social.
  • La caresse puis la claque : Le PN utilise cette technique pour USER sa victime . Il le complimente devant l'entourage puis la remarque désobligeante arrive lorsqu'il ne craint plus d'être demasqué.
  • "Il est vraiment charmant" : il prend en otage l'entourage qui ne voit qu'une façade de l'imposteur. Ce même entourage va cautionner son attitude, ainsi la victime perd tous ces soutiens et c'est la chute libre .

 

Sur internet, vous trouverez tous les tests imaginables pour cataloguer un PN. Pourtant il y a un constat, personne ne s'en rend compte avant la catastrophe. 

Et c'est bien ça le drame, le PN est un expert, une machine de guerre, d'une efficacité redoutable.

Alors ne vous jugez pas trop durement  car c'est toujours bien après, que vous comprendrez le piège qui à été construit à votre intention, on ne peut que constater les dégats et un travail de reconstruction s'impose.

Qui suis-je pour être sa victime ?

Suis-je idiote, faible, une moins que rien .... ?

En fait, c'est justement le contraire, la victime n'a pas été "choisie" par hasard ou pour ses mêches blondes, mais pour le "challenge" qu'elle représente. 

En effet le PN a souffert, il souffre et il souffrira toute sa vie. Sa construction est issue d'une déconstruction, c'est un mode extrême de protection, de survie. Pour survivre il dois détruire l'autre .

Mais la proie ne peut être inconsistante, elle doit répondre à ce besoin vital d'amoindrir la souffrance qui est la sienne. Le challenge doit être à la hauteur. 

Alors nous retrouvons le plus souvent des victimes "aidantes", orientées vers le bien. Des personnes qui donnent, penssant recevoir ... un jour.

Il y a donc deux choses: La victime potentielle qui a un estime et une image de soi assez faible, ainsi qu’une gestion émotionnelle assez faible ou du moins difficile, et ensuite une conjoncture particulière, douloureuse comme pourrait l’être une séparation, un licenciement, une maladie, une difficulté familiale, bref, quelque chose qui fasse qu’elle aura besoin d’aide.  © Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques.

Nous avons souvent des victimes, ayant l'habitude d'entretenir une réflexion sur eux, capables de décripter les autres ( super risqué pour le PN.... mais super excitant).

En fait, les victimes sont choisies pour leurs FORCES, et non pour leurs faiblesses. Leurs forces humaines deviennent leurs failles humaines.

La peur du rejet, de l’abandon et de la solitude font que ces personnes deviennent hyper empathiques et sont donc des proies idéales.© Geneviève Schmit

Cette perception permet de rendre évidents l'incompréhention de l'entourage, la désorientation de la victime, et la jouissance du PN.

Quels sont les risques ?

Oh pas grand chose....juste de mourir !

Alors en effet, vu comme ça, c'est pas top. 

Nous avons bien compris, c'est à prendre au sérieux. Toutefois nous avons certains paliers qui peuvent être des repères .

Le premier palier, c'est déja trop tard, vous êtes déjà bien impacté.

  • Perte d'ESTIME DE SOI
  • Perte de CONFIANCE EN SOI
  • Perte de VALEUR
  • Perte d'IDENTITE 
  • Perte de SOUTIENS
  • Perte de LIBIDO
  • etc..

Le second palier 

  • Les violences physiques
  • Les séquestrations
  • La dépersonnalisation 
  • L'envie de fuir ... mais comment?

Le troisième palier.... j'ai trouvé une porte...ADIEU

Comment réagir ?

3 Solutions :  fuire.....FUIRE......et FFFFFFUUUUIIIIRRRRRRRE

Et après ?

Si si .... après il y a une vie !

Vous l'avez compris , la meilleure solution n'est pas de croire que vous allez inverser la situation, que vous allez gagner ce combat, que vous allez vaincre ce terrorisme psychologique, mais bien de prendre vos jambes à votre cou et de vous éloigner. 

OUI mais parfois c'est compliqué me direz vous... il y a des enfants, il habite encore avec moi, ou pas loin... etc..

Vous n'avez pas le choix... c'est lui (elle) ou vous.

Quelques conseils :

  • Se faire aider par une personne connaissant le sujet, c'est à dire l'ayant vécu.
  • Limiter la communication aux SMS (refuser les appels, les visites etc...)
  • Lire, apprendre et mieux comprendre sur le sujet ( voir livres conseillés)
  • Entamer un travail sur votre reconstruction (estime de soi)
  • Apprendre à REVIVRE

1ére étape : comprendre...

PERVERS NARCISSIQUES (psychologue)

Pervers narcissique : Les enfants

Comment aider l'enfant dans un couple manipulateur pervers ? - Vidéo 1 -
Comment aider l'enfant dans un couple manipulateur pervers ? - Vidéo 2 -

Divorcer d'un pervers narcissique

6 points pour débuter sa procédure de divorce avec un pervers narcissique

Selection de livres :

Sites de référence :

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.